La cybersécurité dans la vie perso

Dans un monde où notre vie personnelle est de plus en plus connectée, la cybersécurité est devenue une préoccupation majeure. Cet article explore les différentes facettes de la cybersécurité dans la sphère privée, soulignant pourquoi elle est essentielle et comment chacun peut renforcer la protection de ses données personnelles.

De la gestion des mots de passe à la sécurisation des connexions Internet, nous vous guidons à travers les meilleures pratiques et les outils indispensables pour naviguer en toute sécurité dans le paysage numérique actuel.

1) La cybersécurité, une nécessité quotidienne

La cybersécurité ne se limite pas aux entreprises ou aux institutions; elle fait partie intégrante de la vie quotidienne de chacun. À l’heure où les informations personnelles et les données sensibles circulent en permanence sur internet, il est crucial de comprendre l’importance de la cybersécurité dans notre contexte personnel. Protéger ses appareils, ses comptes en ligne et son réseau domestique est devenu une routine essentielle pour se prémunir contre les cybermenaces, qui peuvent conduire à des vols d’identité, des fraudes financières ou encore l’infiltration de la vie privée.

Afin de se défendre efficacement, il est nécessaire d’être conscient des menaces courantes et d’adopter des pratiques sécuritaires. La sensibilisation et la mise en œuvre de mesures de protection adaptées constituent donc les premiers pas vers une cybersécurité personnelle renforcée.

1.1) Comprendre la cybersécurité dans notre contexte personnel

L’utilisation quotidienne d’internet pour la navigation, le shopping en ligne, la gestion des courriels et l’interaction sur les réseaux sociaux expose chacun à divers risques. La cybersécurité personnelle commence par la reconnaissance que nos actions en ligne ont des implications réelles et potentiellement dangereuses si elles ne sont pas sécurisées. Cela inclut la protection des informations confidentielles telles que les numéros de carte de crédit, les données de santé et les correspondances privées contre les accès non autorisés.

Adopter un comportement prudent en ligne, tel que vérifier l’authenticité d’un site web avant d’y entrer des informations sensibles ou être méfiant vis-à-vis des offres trop attractives, peut contribuer grandement à éviter les pièges tendus par des acteurs malveillants.

1.2) Les menaces courantes à la maison et en déplacement

  • Réseaux Wi-Fi publics : susceptibles d’être compromis et utilisés pour intercepter des données.
  • Phishing : des emails et messages qui semblent légitimes mais qui sont conçus pour dérober des informations personnelles.
  • Malwares et ransomwares : des logiciels malveillants qui peuvent causer de sérieux dommages à nos appareils et données.

1.2.1) Les risques liés aux réseaux Wi-Fi publics

Les réseaux Wi-Fi publics sont pratiques mais peuvent aussi être dangereux. En effet, ces réseaux souvent non sécurisés sont des terrains de jeu idéaux pour les cybercriminels qui souhaitent intercepter des données transmises par des utilisateurs non méfiants. Des informations telles que les mots de passe, les transactions financières ou les emails peuvent être capturées. Il est donc essentiel de se montrer prudent lors de l’utilisation de Wi-Fi public, en évitant, par exemple, les opérations bancaires ou l’accès à des comptes sensibles.

Une solution pour naviguer en toute sécurité même sur un réseau public est l’utilisation d’un réseau privé virtuel (VPN), qui crypte les données transitant entre l’appareil et le serveur VPN, rendant ainsi la tâche plus difficile pour les éventuels espions numériques.

1.2.2) Le phishing: apprendre à identifier les emails et messages piégés

Le phishing est une technique de fraude en ligne visant à tromper l’utilisateur pour qu’il divulgue des informations confidentielles. Souvent, il se présente sous la forme d’un email ou d’un message qui semble provenir d’une source fiable. Ils peuvent inciter à cliquer sur un lien menant à un site web frauduleux ou à fournir directement des informations sensibles. La clé pour échapper au phishing est de rester vigilant et de savoir identifier les signes suspects, tels que les fautes d’orthographe dans le message, les adresses email inhabituelles ou les requêtes inattendues de confidentialité.

Avec la cyberéducation, on apprend par exemple à ne jamais divulguer de mot de passe par email et à toujours vérifier l’authenticité des demandes en contactant directement l’entité concernée par un autre canal.

1.2.3) Les malwares et ransomwares : comment s’infiltrent-ils dans nos appareils ?

Les malwares et ransomwares sont des programmes malicieux qui, une fois installés sur un appareil, peuvent causer des dommages importants. Ils s’infiltrent souvent par le biais de pièces jointes ou de téléchargements provenant de sources non fiables. Les malwares peuvent récolter des données, surveiller l’activité de l’utilisateur ou endommager le système, tandis que les ransomwares chiffrent les données de l’utilisateur, demandant une rançon pour les débloquer.

Pour se prémunir contre ces attaques, il est essentiel de disposer d’une solution antivirus à jour, d’éviter le téléchargement de logiciels provenant de sites douteux et d’être particulièrement prudent avec les pièces jointes des emails, même lorsqu’ils semblent provenir de contacts connus. L’éducation sur la nature des menaces aide également à reconnaître les tentatives d’infiltration et à renforcer les barrières de sécurité sur ses appareils.

Image d'illustration de l'article de blog BienveNum : Préserver ses informations personnelles

2) Préserver ses informations personnelles

2.1) Les bases d’une bonne hygiène numérique

Dans notre monde connecté, préserver ses informations personnelles devient aussi fondamental que verrouiller la porte de sa maison. La première étape pour assurer une hygiène numérique rigoureuse consiste à comprendre les comportements de base qui protègent notre identité digitale. Adopter ces pratiques réduit significativement le risque d’être victime de cyberattaques et assure la sécurité de nos données sensibles.

Par ailleurs, les récents scandales liés aux fuites de données personnelles accentuent l’importance de la protection de la vie privée en ligne. Une vigilance constante et l’intégration d’habitudes de cybersécurité sont donc essentielles pour naviguer sereinement sur Internet.

2.1.1) Création et gestion de mots de passe forts

  • Opter pour des mots de passe complexes mélangeant lettres, chiffres et caractères spéciaux.
  • Éviter la réutilisation des mots de passe sur plusieurs sites et services en ligne.
  • Utiliser un gestionnaire de mots de passe fiable pour stocker et générer des mots de passe robustes.

Une bonne gestion des mots de passe est la pierre angulaire de la sécurité numérique. Des mots de passe forts et distincts pour chaque service empêchent les attaquants d’accéder à plusieurs comptes en cas de compromission. De plus, les gestionnaires de mots de passe sont d’une aide précieuse pour maintenir cet écosystème de sécurité sans faille.

2.1.2) L’importance des mises à jour de sécurité

Une mise à jour négligée peut être la porte ouverte aux cybercriminels. Les éditeurs de logiciels déploient régulièrement des mises à jour de sécurité pour corriger des vulnérabilités qui, si elles sont exploitées, peuvent conduire à des intrusions malveillantes. En maintenant systématiquement nos systèmes à jour, on réduit drastiquement les risques d’exploitation de ces failles.

Installer les dernières mises à jour de tous les appareils, qu’il s’agisse de smartphones, ordinateurs ou de tout autre équipement connecté, est une mesure de prévention essentielle pour être à l’abri des menaces émergentes.

2.1.3) Sensibilisation aux permissions d’applications sur smartphones et ordinateurs

Les applications que nous téléchargeons demandent souvent des autorisations pour accéder à certaines données ou composants du périphérique. Il est crucial de prendre le temps de lire et de comprendre ces demandes avant de les accorder. Des permissions excessives peuvent mettre en péril la sécurité de nos informations personnelles.

Certaines applications peuvent même fonctionner convenablement sans nécessiter toutes les permissions initialement demandées. En se limitant à accorder ce qui est strictement nécessaire pour l’utilisation de l’application, on s’assure de ne pas exposer inutilement des informations personnelles.

2.2) Techniques de sauvegarde et de protection de données

La perte ou le vol de données peut avoir des conséquences désastreuses, tant sur le plan personnel que professionnel. Heureusement, il existe des techniques pour sauvegarder et protéger nos données afin de réduire au minimum l’impact d’un incident de cybersécurité. Incorporer ces techniques dans notre routine numérique offre une tranquillité d’esprit appréciable.

Des solutions existent pour tous, des utilisateurs occasionnels aux professionnels soucieux de sécuriser leurs informations et leurs travaux. La clé est d’intégrer la sauvegarde et la protection des données dans nos habitudes quotidiennes.

2.2.1) Sauvegardes régulières: pourquoi et comment ?

La réalisation de sauvegardes régulières est le moyen le plus efficace de prévenir la perte irréversible de données. Que ce soit à cause d’une défaillance matérielle, d’un virus ou d’un acte de cybermalveillance, avoir des copies de ses données en lieu sûr permet de récupérer rapidement et intégralement toute information perdue ou altérée.

Les stratégies de sauvegarde sont diverses et doivent être choisies en fonction du niveau de sécurité recherché et de la facilité de restauration. Les options incluent les sauvegardes sur des disques externes, dans le cloud ou par l’utilisation de logiciels dédiés qui programment et automatisent ce processus.

2.2.2) Chiffrement des données: un bouclier supplémentaire

AvantageDescription
Confidentialité renforcéeSeule une personne disposant de la clé de chiffrement peut accéder aux données.
Protection contre le volLes données restent inaccessibles même en cas de vol physique du dispositif.

Le chiffrement est une méthode de protection des données qui les rend inintelligibles sans une clé spécifique. En chiffrement ses fichiers, disques durs externes ou systèmes de stockage en ligne, on s’assure que, même en cas d’accès non autorisé, ces données demeurent inutilisables pour la partie malveillante.

Ces systèmes de protection peuvent être implémentés à différents niveaux et avec différentes complexités selon le niveau de sécurité désiré. Toutefois, même un chiffrement de base offre une ligne de défense bien plus robuste que l’absence totale de protection.

3) Sécuriser son environnement numérique domestique

3.1) Sécurité du réseau Wi-Fi privé

À l’ère du numérique, la sécurité du réseau Wi-Fi domestique est devenue une composante essentielle de notre vie privée et professionnelle. Ignorer cette facette de la cybersécurité pourrait exposer nos données personnelles à des risques inutiles. Pour s’assurer que le réseau Wi-Fi est bien protégé, il est crucial de comprendre les configurations à privilégier et les erreurs à éviter.

L’une des premières étapes à envisager est de modifier le nom par défaut du réseau (SSID) ainsi que le mot de passe fourni par le fabricant du routeur. Opter pour un mot de passe complexe et unique est un premier rempart contre les attaques externes.

  • Modification du SSID et du mot de passe par défaut
  • Activation du chiffrement WPA3
  • Désactivation de la gestion à distance du routeur

3.1.1) Choisir des configurations sécurisées pour son routeur

Mettre en place des configurations sécurisées sur son routeur est un passage obligé pour dissuader les cybercriminels. Un changement régulier des paramètres d’usine, l’activation de mises à jour automatiques et l’utilisation des protocoles de chiffrement les plus récents comme le WPA3 contribuent à consolider la défense de votre réseau domestique.

En outre, il est conseillé de désactiver des fonctions souvent négligées qui peuvent représenter des failles de sécurité, comme le WPS (Wi-Fi Protected Setup), notoirement vulnérable aux attaques brutales. De même, il faut être attentif à sécuriser le réseau contre des menaces telles que le « evil twin », où un réseau malveillant imite le vôtre pour tromper les utilisateurs.

3.1.2) L’utilité du VPN à domicile

L’usage d’un VPN (Virtual Private Network) à domicile peut servir de bouclier supplémentaire pour protéger notre activité en ligne contre les regards indiscrets. En masquant l’adresse IP et en cryptant les données, un VPN garantit une sécurité plus accrue lors du surf, surtout lorsque l’on effectue des transactions sensibles ou que l’on travaille à distance.

De plus, le VPN peut permettre d’éviter le suivi de l’activité en ligne par les fournisseurs d’accès à Internet (FAI) et déjouer les éventuelles restrictions géographiques. C’est un outil incontournable pour toute personne soucieuse de sa vie privée numérique.

3.2) Les objets connectés et la domotique

La domotique et les objets connectés offrent confort et efficacité, mais soulèvent également des questions de sécurité essentielles. Ces appareils peuvent devenir des portes d’entrée pour les cyberattaquants s’ils ne sont pas convenablement sécurisés. Il est impératif de connaître et de gérer les vulnérabilités potentielles liées à leur utilisation.

Le renforcement de la cybersécurité domestique passe par une gestion rigoureuse des accès et une mise à jour régulière des firmwares de ces appareils. Il est aussi sage de restreindre la quantité d’informations personnelles partagées avec ces dispositifs pour minimiser les risques en cas de brèche de sécurité.

3.2.1) Enjeux de sécurité des gadgets intelligents

Les gadgets intelligents, du réfrigérateur connecté à la caméra de surveillance, peuvent être exploités par des cybercriminels. Les défis de sécurité comprennent souvent des vulnérabilités logicielles et le manque de mises à jour sécurisées. Il est crucial de s’assurer que tous les appareils sont configurés avec les dernières protections et que leurs connexions au réseau sont soigneusement contrôlées.

Il est préférable d’utiliser des réseaux isolés ou des réseaux invités pour les objets connectés, afin de séparer le trafic de ces appareils du reste du réseau domestique, ce qui limite l’étendue d’une potentielle compromission.

3.2.2) Conseils pour sécuriser ses appareils IoT (Internet of Things)

Pour garantir la sécurité des appareils IoT, différentes mesures peuvent être prises. Premièrement, il est conseillé de personnaliser les identifiants par défaut et de mettre en œuvre une stratégie de mot de passe fort. Il est aussi judicieux de s’inscrire aux notifications du fabricant pour être alerté des nouvelles failles de sécurité et des mises à jour disponibles.

Ensuite, réfléchissez à la nécessité et aux implications de l’accès à distance à ces appareils. Lorsque c’est possible, utilisez les fonctionnalités de chiffrement intégrées pour accroître la sécurité des communications. Enfin, une surveillance constante des connexions réseau de vos appareils IoT peut vous aider à détecter des activités suspectes.

  • Modification des identifiants par défaut
  • Stratégie de mot de passe robuste
  • Installation des mises à jour de sécurité
  • Activation du chiffrement
  • Surveillance du réseau

Image d'illustration de l'article de blog BienveNum : La sensibilisation et l'éducation comme facteurs clés

4) La sensibilisation et l’éducation comme facteurs clés

4.1) Rôle de l’éducation à la cybersécurité pour soi et ses proches

Dans un monde numérique en constante évolution, l’éducation à la cybersécurité se révèle fondamentale pour se protéger des dangers d’Internet. Il est crucial de comprendre que la sécurité en ligne commence par soi-même mais s’étend également aux membres de notre famille, surtout si ces derniers sont moins avertis. À travers des ateliers, discussions et partage d’informations, nous pouvons ériger une solide barrière contre les cybermenaces. Les interactions quotidiennes doivent inclure des rappels sur les pratiques saines sur Internet et encourager la vigilance constante.

Par ailleurs, il est essentiel de déployer des efforts pour former les différentes tranches d’âge aux bonnes pratiques de sécurité numérique. La sensibilisation doit se faire de manière adaptée, en fonction des besoins et de la compréhension technologique de chacun.

Cela comprend l’instauration de règles de base pour naviguer en toute sécurité sur Internet, ainsi que l’apprentissage de la gestion des identités numériques et des traces laissées en ligne.

4.1.1) Sensibiliser les enfants à la cyber-prudence

Inculquer les principes de la cybersécurité aux enfants est une démarche clé. Il s’agit de les familiariser avec les notions de protection de la vie privée et de les alerter sur les risques tels que le cyberharcèlement ou les contacts avec des inconnus en ligne. Trois piliers sont à enseigner aux plus jeunes :

  • Ne jamais partager d’informations personnelles sans l’accord des parents.
  • Utiliser des pseudonymes ou des avatars pour leurs activités en ligne.
  • Signaler immédiatement tout contenu ou comportement suspect à un adulte de confiance.

Au cours de cette éducation, il est aussi impératif de créer un environnement de confiance, afin que l’enfant se sente à l’aise de parler de ses expériences numériques, bonnes comme mauvaises.

4.1.2) Conseils pour former les seniors aux bonnes pratiques

Les seniors sont souvent des cibles privilégiées pour des escrocs en ligne du fait de leur potentiel manque d’expérience avec la technologie. Former les seniors aux bonnes pratiques leur permet d’être moins vulnérables et de naviguer sur internet avec plus de sérénité. Il est recommandé :

  1. D’organiser des sessions régulières pour les familiariser avec l’équipement et les mises à jour de sécurité.
  2. De leur apprendre à reconnaître les tentatives de phishing et autres arnaques courantes.
  3. De les conseiller sur la création et la gestion de mots de passe solides et uniques.

La patience et la répétition sont des aspects clés dans le processus de formation des seniors, avec une approche empathique et respectueuse.

4.2) Reconnaître et réagir en cas d’incident

La capacité à identifier une violation de données personnelle est essentielle. Elle commence par la reconnaissance de signes avant-coureurs, tels que des performances anormales de l’appareil, des messages d’erreur inattendus ou des mouvements bancaires suspects. Il est impératif d’agir rapidement en cas de constat d’une anomalie pour limiter les dommages.

Après avoir détecté un incident, il est crucial de savoir quelles mesures immédiates prendre. En adoptant une routine de vérifications périodiques des comptes en ligne et en se tenant informé des dernières tactiques utilisées par les cybercriminels, on renforce sa capacité à prévenir et à réagir face aux incidents de sécurité.

4.2.1) Comment identifier une violation de données

Reconnaître une violation de données peut être intimidant, mais il existe des signes révélateurs à surveiller :

  • Alertes de connexions suspectes de vos comptes en ligne.
  • Transactions financières non autorisées.
  • Notifications de changements de mots de passe que vous n’avez pas initiés.

En étant attentif à ces signaux, on peut intervenir rapidement et limiter l’étendue des dommages potentiels. La surveillance proactive est un atout indéniable.

4.2.2) Étapes à suivre après une attaque informatique

Lorsque l’on est victime d’une attaque informatique, quelques étapes essentielles doivent être suivies :

  1. Modifier immédiatement les mots de passe des comptes concernés.
  2. Contacter les institutions financières pour sécuriser ses actifs.
  3. Effectuer un scan antivirus pour nettoyer tout logiciel malveillant.

En outre, il convient de signaler l’incident aux autorités compétentes et de consulter des experts en cybersécurité pour des conseils adaptés. La communication ouverte avec les fournisseurs de services concernés peut également aider à gérer efficacement la situation.

5) Vers une culture de la sécurité numérique renforcée

5.1) L’importance de rester informé sur l’évolution des cybermenaces

À l’ère où l’information peut rapidement devenir obsolète, se tenir au courant des dernières tendances en matière de cybermenaces est essentiel pour préserver sa sécurité numérique. En effet, les cybercriminels ne cessent d’innover pour tirer parti des vulnérabilités des technologies actuelles. Rester informé permet non seulement de renforcer ses connaissances mais également de réagir promptement face à de nouvelles menaces. En s’abonnant à des bulletins spécialisés, en suivant des experts en cybersécurité sur les réseaux sociaux, ou en participant à des webinaires, chaque individu peut développer une vigilance accrue et adopter des comportements plus sûrs en ligne.

Une composante clé de la lutte contre la cybercriminalité implique la prévention. Il est ainsi crucial de comprendre les mécanismes des attaques courantes comme le phishing, le social engineering, ou les logiciels rançonneurs. Grâce à une meilleure compréhension des risques, chacun peut ajuster ses pratiques et renforcer ses barrages numériques. Cela inclut, entre autres, la mise en place de systèmes de détection précoce des intrusions, l’utilisation de solutions logicielles à jour et la mise en œuvre de stratégies de sauvegarde et de récupération de données.

Stratégies de préventionAvantages
Mises à jour de logicielsCorrige les failles de sécurité et réduit les risques d’intrusion
Formation et informationAméliore la capacité de détection des attaques et renforce les comportements sécuritaires

5.2) Se munir des bons outils et services de cybersécurité

Dans la guerre contre les cybermenaces, les outils et services de cybersécurité jouent un rôle de ligne de défense primordiale. Il est important de disposer d’un antivirus robuste, de logiciels anti-malware, et de pare-feu configurés correctement. Ces solutions doivent être constamment mis à jour pour s’adapter aux nouvelles menaces. De plus, l’utilisation d’un gestionnaire de mots de passe aide à maintenir une forte sécurité des identifiants, essentielle pour la protection des comptes en ligne.

En parallèle des logiciels, les services en ligne tels que les VPN (Virtual Private Networks) gagnent en popularité. Ils offrent une couche supplémentaire de sécurité, en cryptant la connexion Internet et en masquant l’adresse IP, ce qui est particulièrement utile sur les réseaux Wi-Fi publics. Adopter ces outils et services, c’est s’engager dans une démarche proactive face aux cybermenaces, tout en bénéficiant de conseils et d’assistances professionnelles en cas de besoin.

  • Antivirus et anti-malware régulièrement mis à jour
  • Gestionnaires de mots de passe pour sécuriser ses identifiants
  • VPN pour protéger sa connexion sur les réseaux peu sûrs

5.3) Partager ses connaissances et expériences pour renforcer la communauté

Construire une communauté forte autour de la cybersécurité est une démarche qui bénéficie à tous. Le partage des connaissances et des expériences personnels est un levier puissant pour sensibiliser et éduquer un large public. En discutant des menaces récentes ou des incidents vécus, chacun se sent plus concerné et enclin à prendre les mesures de sécurisation nécessaires. De plus, les retours d’expériences permettent souvent de mettre en lumière des solutions innovantes ou des bonnes pratiques qui méritent d’être adoptées par d’autres.

Les forums, les réseaux sociaux et les groupes de discussion sont autant de plateformes propices à ce type d’échanges. Encourager la discussion et la divulgation d’informations peut également aider à combattre les fausses idées reçues. C’est ainsi, par l’effet de communauté et la mutualisation des ressources et connaissances, que la culture de la sécurité numérique gagne du terrain, et que les individus, aussi bien les novices que les confirmés, deviennent collectivement plus forts contre les cybermenaces.

FAQ sur La Cybersécurité dans la Vie Perso

Pourquoi la cybersécurité est-elle essentielle au quotidien ?

La cybersécurité est devenue une nécessité au quotidien car nous sommes constamment connectés à internet, que ce soit via nos smartphones, ordinateurs ou objets connectés. Chaque connexion est une occasion pour les cybercriminels de tenter de voler des informations personnelles, de l’argent ou d’installer des logiciels malveillants. Protéger sa vie privée et ses données personnelles devient ainsi essentiel pour éviter les usurpations d’identité, les fraudes financières et le piratage.

Quels sont les dangers des réseaux Wi-Fi publics et comment s’en préserver ?

Les Wi-Fi publics sont souvent non sécurisés, permettant aux pirates d’intercepter les données qui y transitent. Pour s’en préserver, il est conseillé d’éviter les transactions bancaires ou l’envoi de données sensibles sur ces réseaux, d’utiliser un VPN (Virtual Private Network) pour chiffrer sa connexion et de s’assurer de se connecter à des réseaux officiels et légitimes.

Comment créer et gérer des mots de passe forts ?

Créer un mot de passe fort implique d’utiliser une combinaison d’au moins 12 caractères comprenant des majuscules, des minuscules, des chiffres et des symboles. Évitez les informations personnelles faciles à deviner. Pour gérer vos mots de passe, recourez à un gestionnaire de mots de passe qui les stockera de manière sécurisée et vous permettra de générer des mots de passe complexes et uniques pour chaque compte.

Pourquoi et comment effectuer des sauvegardes régulières de ses données ?

Les sauvegardes régulières protègent contre la perte de données en cas de défaillance du matériel, de malwares, ou de catastrophe naturelle. Il est conseillé d’adopter la règle 3-2-1 : faire 3 copies de vos données dont 2 sur des supports différents et 1 stockée hors site. Utilisez des solutions de sauvegarde automatisées sur disques externes ou services cloud sécurisés.

Quel est l’intérêt d’éduquer les enfants et les seniors aux bonnes pratiques de cybersécurité ?

Les enfants et les seniors sont souvent considérés comme des maillons faibles en termes de cybersécurité en raison de leur moindre familiarité avec les risques du numérique. Les sensibiliser aux bonnes pratiques, comme ne pas partager des informations sensibles en ligne, reconnaître les hameçonnages et mettre à jour régulièrement leurs appareils, augmente leur résilience face aux cyberattaques et les protège des menaces potentielles.

Que doit-on faire immédiatement après avoir détecté une violation de données ?

En cas de violation de données, il est impératif de changer rapidement vos mots de passe, d’alerter vos contacts si votre email a été compromis, de surveiller vos comptes pour toute activité suspecte et de contacter les autorités compétentes. Si vous êtes victime de fraude ou de vol d’identité, lancez des procédures auprès de votre banque et organismes de crédit.